Rétro CA Mantes

AS MANTES : SAUF CATASTROPHE


L'équipe de l'A.S. Mantes : debout de gauche à droite, Terzi, Chapelle, Truong Dinh, Ardouin, Thobois, Charpilienne. Accroupis de gauche à droite, Cousin, Chevillou (?), Herbette, Skropeta (?), Zaccherini, Knecht.

INTERNATIONAL à plusieurs reprises - il faisait partie de la dernière expédition française en Coupe du Monde, en Angleterre en 1966 - Jean-Claude Piumi occupe depuis bientôt quatre saisons les fonctions d'entraîneur à l'A.S. Mantaise.

Après avoir fait la plupart de sa carrière à Valenciennes, Piumi devait passer deux années à Monaco avant d'entrer dans cette carrière à Sainte-Maxime. L'ex-professionnel resta un an dans la midi avant de retrouver à Mantes-la-Jolie une ambiance et un rythme beaucoup plus proches que celui de son Nord natal.

Depuis la saison 73-74, Piumi est donc responsable de l'équipe de football de l'A.S. Mantes. Après une année de mise au point, le onze mantais frôla l'accession à la division d'honneur lors de la saison 1974-75, mais une fin de championnat décevante ruina tous les espoirs. L'année dernière ne fut guère brillante pour les « jaune et bleu » qui terminaient en queue du classement.

Par contre, la saison en cours a apporté beaucoup de satisfactions à Piumi : ses hommes restent notamment qualifiés en Coupe de France et ils rencontreront Lucé, cette semaine à Mantes-la-jolie. Comment expliquer la renouveau actuel de l'A.S.M. qui, jadis, évoluait en division d'honneur ?

Selon Jean-Claude Piumi cela vient d'abord d'un recrutement particulièrement judicieux : en s'attachant les services des Racingmen Chapelle, Zaccherini et Herbette, le président Kreitz a fait une excellente affaire. Il a donné des atouts très importants à son responsable technique.

Sans doute métamorphosés par l'arrivée de ces trois éléments, qui avaient tous joué à un niveau supérieur, les anciens de l'A.S.M. se sont mis au diapason. Les nouvelles recrues s'adaptaient facilement, et stimulé par ce trio, le reste de l'équipe est devenu très ambitieux. Certains garçons qui « plafonnaient », ont effectué de spectaculaires progrès.

Bien sûr, il est encore trop tôt pour envisager une éventuelle montée en division d'honneur, mais dès la reprise les Mantais pourront se faire une idée beaucoup plus précise sur leur chance d'accession.

Lorsque l'on regarde cette équipe, ce qui frappe d'abord par rapport à ses devancières, c'est sa joie de jouer, et sa parfaite confiance en ses moyens. Depuis le début du championnat lorsqu'ils évoluent devant leur public, au stade J.P. David, les hommes de Piumi sont régulièrement menés à la marque ! Sans montrer le moindre signe d'inquiétude et d'énervement, ils harcèlent leurs adversaires, finissent par trouver la faille et refont leur retard. A l'extérieur, la méthode est différente, l'objectif numéro un consiste tout simplement à ramener los trois points de la victoire, et à satisfaire un public sans cesse plus nombreux ! L'offensive avant tout. Les supporters, eux aussi, commencent à y croire, et la naissance d'un club de supporters est imminente ; cela ne s'était jamais vu à l'A.S.M.

Sur le terrain l'état d'esprit a également changé : aucun mot n'est échangé à la suite d'une maladresse ou d'une erreur d'un équipier. Au contraire, il reçoit des encouragements ! Cela traduit l'excellent climat qui règne dans cette section.

D'autre part aucun joueur n'a été suspendu depuis le début du championnat : pourtant, dimanche après dimanche, l'A.S.M. qui est devenue l'équipe à battre, livre des duels acharnés. Les Mantais ont parcouru la moitié du difficile chemin qui conduit au titre. Il reste encore de périlleux combats à livrer, mais, sauf catastrophe, le club de Piumi possède de très sérieux atouts pour sortir du tunnel.

Vincent ROUSSEL

Merci à Alain pour le scan.


Main Menu