Rétro CA Mantes


Jean-Claude Palauqui (ici en action devant Prazzoli) tenta l'impossible devant une défense mantevilloise particulièrement vigilante.

A noter : On aperçoit Norbert Boucq, l'entraîneur-joueur du CA Mantes-la-Ville en arrière-plan à gauche.

MANTES-LA-VILLE - MALAKOFF : 2-0

ON COMMENCE A ESPERER

MANTES-LA-VILLE. — « Il faudrait que nous réussissions un bon résultat face à Malakoff. Un match nul nous suffirait. Cela nous mettrait en confiance et nous permettrait d'envisager le déplacement à Reims avec un certain optimisme. » Tels étaient les propos de N. Boucq à la veille de ce match qui allait nous fixer sur les possibilités du onze de Mantes.

A l'heure actuelle, on est rassuré et on se prend à espérer après la probante victoire arrachée par nos représentants au terme d'un affrontement implacable où, côté visiteur, on confondit parfois virilité avec agressivité. Et Bérangé et Kédim, expulsés respectivement à la 25e et 73e minute pour avoir « descendu » Sorel au moment où il n'était pas en possession du ballon, n'en disconviendront pas. Voilà donc Malakoff privé de deux de ses meilleurs éléments.

Dans cette ambiante de corrida, Herbette planta par deux fois les banderilles au taureau malakoffiot qui lutta longtemps avant de mordre la poussière (le C.A. Mantes-la-Ville ne jouait pourtant pas en rouge comme ce fut le cas face à Lens).

Il est évident que si deux minutes après que Herbette eut ouvert le score (cinquième minute), le centre-tir décoché, de loin par Tétard en direction de J.-C. Palauqui (vraiment méconnaissable} et sur lequel Filliol sortit à contretemps, avait fait mouche, le match aurait été relancé. Mais, ce retard éventuel au cours de la rencontre, menée tambour battant par les hommes de N. Boucq, aurait été rapidement comblé, tant les Mantevillois malmenèrent leurs adversaires. C'est pourquoi tous, de Filliol à Desay, il faut les unir dans les mêmes éloges.

En définitive, le renouveau sérieusement amorcé en ce premier dimanche d'hiver essayera de conduire le C.A. Mantes-la-Ville en meilleure posture à la faveur de la seconde partie du championnat.

G. SEGUI.


La défense malakoffiote n'eut guère de répit devant les attaquants de Mantes-la-Ville, témoin cette action où Beltramini exécute un grand pont aux dépens de Romuald.

MANTES-LA-VILLE b. Malokoff 2-0 (1-0). — Terrain : gras. Arbitre : M. Potel. Spectateurs : 684. Recette : 4.437 F. — Buts : Herbette (5e et 69e).

MANTES : Filliol — Melloni, Demota, José, Prazzoli — Boucq (puis 57e Gouju), Herbette — Appert, Beltramini, Sorel*, Desay. — Entr. : Boucq.

MALAKOFF : Schneider* — Squividant, Tétard, Fercoq, Cataldi — Bérangé, Kulla — J.-C. Palauqui, Abbate, Kédim, Cadiou. — Entr. : Cros.

Merci aux publications concernées et à pascal pour les scans.


Main Menu