Rétro CA Mantes

POISSY - CA MANTES (J-F. Cars)

  • Rodighiero, l'entraîneur mantevillois, avait eu bien du mal à composer sa défense. Roulot, Bajlo et Soci, blessés, il dut faire appel à trois remplaçants dont deux joueurs du milieu de terrain. Le libero et capitaine Demota était finalement le seul titulaire... et il se claqua, après huit minutes de jeu !
  • A quelques dizaines de mètres du terrain où se déroulait Poissy-Mantes, une autre rencontre mettait aux prises Poissy (B) et Versailles pour le compte du Championnat de Division d'Honneur régional. L'arbitre de touche, M. Landroit était particulièrement intéressé par le résultat du tiercé. En effet, son fils montait le cheval numéro 17 dans le Prix du Président de la République.
  • Le Mantevillois, Delcourt, fut l'un des meilleurs de sa formation lors du match face au leader Poissy, mais il faut dire qu'il connaissait bien le stade pisciaçais puisqu'il y effectua ses débuts dans les rangs des poussins.
  • Poissy attire de plus en plus de spectateurs sur son terrain (1.068 pour le dernier match contre Sedan). Aussi pour recevoir Mantes, des praticables furent installés pour agrandir la capacité des tribunes. Heureuse initiative puisque le record du nombre des spectateurs est tombé! 1.677 candidats se sont présentés aux guichets, alors que contre Reims, ils n'étaient que 1.607.
  • Trois blessés au cours du derby Poissy-Mantes, mais si le Pisciaçais Leclercq dut quitter le terrain à la suite d'un contact un peu rude, par contre les deux autres se blessèrent seuls. Ainsi le Mantevillois Demota, se claqua très rapidement, alors que l'ailier de Poissy, Devillers, se donna une entorse en adressant un tir.
POISSY b. MANTES 2-1 (2-0).
Terrain : bon.
Arbitre : M. Bacon.
Spectateurs : 1.677. Recette : 16.036 F.
Buts : Poissy : Schmit (1re), Martet (44e) ; Mantes : Carrara (84e).
POISSY : Leplat — Chriestian*, Barbier*, Tiramani, Blouziaux, Abren, Leclercq (puis Zbinden, 60e), Schmit*, Pons*, Martet*, Devillers. Entr. : Quenolle.
MANTES : Donnadieu* — Diaz, Demotta (puis Renaud, 14e), Aonad — Magnan*, Sanchez, Delcourt*, Dubus, Carrara*, Cedarisse, Diagne*. — Entr. Rodighiero.

NORD

LA REDDITION DE CALAIS

La voie est libre pour Poissy qui possède maintenant neuf points d'avance sur Calais, avec en plus un goal-average très supérieur. Il faut dire que Calais a eu un terrible passage à vide devant les Lensois. Ceux-ci n'ont pas fait la moindre fleur à leur ami Bernard Placzek : encaisser six buts sur son propre terrain, devant plus de 3.000 personnes, quand on a encore un petit espoir de terminer en tête, quelle douche !

Poissy, lui, continue son petit bonhomme de chemin. Sa tâche n'était pas facile, dans le derby qui l'opposait à Mantes. Martet était encore là pour faire l'appoint nécessaire à la victoire.

Dans le bas du classement, les choses se décantent. Trois points séparent maintenant Creil du premier relégable, Abbeville. Et, de plus, il a un match de plus à jouer que les quatre derniers.

Cet article provient de France Football daté du 29 mars 1977.


Main Menu