Rétro CA Mantes

L'affaire des suspensions

L'historique du CA Mantes fait allusion à quelques incidents qui se sont produits lors de la saison 1975-76 alors que le club venait de descendre en Division 3 :

Revenu en 3e division, le CAMV se maintient dans le 1er tiers du classement du groupe Ouest en 1974/75 quand, à la suite de la suspension de l'entraîneur, éclatent les événements que tous les sportifs ont encore en mémoire. Grâce au dévouement de certains seniors, juniors et vétérans, le club sauve sa place en 3e division en terminant 12e sur 16 équipes.

Mais que s'est il donc passé ?

Quand il fut annoncé par les instances dirigeantes du club que le contrat de l'entraîneur Norbert Boucq ne serait pas renouvelé, les joueurs décidèrent de faire grève pour s'opposer à cette décision quelque peu inattendue (Norbert avait quand même mené le CAMV en Division 2 avec une équipe d'amateurs).

Le premier affront fut le refus de jouer contre l'US Normande à domicile. Les négociations avec les instances dirigeantes du CAMV allaient bon train et certains joueurs dissidents se rangèrent du côté de le direction administrative et rejoignirent l'équipe. Pour le prochain match contre Quimper en terre bretonne, les joueurs toujours grèvistes refusèrent de se déplacer.

Pour garder la forme, les joueurs dissidents s'organisaient des petits matchs d'entraînement sympas avec des équipes locales. Concernant le dernier d’entre eux, à Trappes, des accusations flottèrent que les joueurs faisaient payer les spectateurs !

Bien évidemment, toutes ces histoires n'ont pas dû plaire à tout le monde et, à la suite du rapport du déléqué de la Ligue, les dissidents furent convoqués rue d'Iéna à Paris au siège de la Fédération Française de Football. Ils écopèrent de 6 mois de suspension (à partir de la fin mars de la saison suivante).


Main Menu